Après la route des vins, celle des Andes, Talampaya et la vallée de la lune, il nous restait une matinée pour rentrer à Mendoza et une après-midi durant laquelle nous en avons profité pour poursuivre la route des vins.

En ligne de mire ; Terrazas de los Andes et Chandon (ils vont bien finir par nous la payer cette coupette ;-), toutes les 2 françaises (groupe LVMH pour ceux qui connaissent).

A Terrazas de los Andes, on ne fait pas de la piquette (partenaire de la propriété Cheval blanc pour produire le Cheval des Andes !). Nous avons été chaleureusement acceuilli par une hôtesse anglophone qui se chargera de nous faire visiter les lieux, 1/2 heure plus tard (le temps d’un verre de bon cru :-).

ok_009

Dans ce bel endroit

Notre petit groupe est composé d’une slovaque, de deux américains et de nous deux, forcément. Rapidement, nous sympathisons et la visite n’en est que plus agréable. Chacun fait part de ses anecdotes autour du vin et notre avis, en tant que français, est écouté d’une oreille attentive.

ok_014

ok_020

ok_024

A la fin de la visite, nous avons droit à une nouvelle dégustation. Bien sûr, il nous est donné l’occasion d’acheter quelques bouteilles mais sachant que nous devrons les porter 3 mois encore, nous n’en prenons qu’une seule… et on peut d’ores et déjà vous dire que dans nos sacs à dos, elle est un vrai boulet, pourvu qu’elle soit bonne !

Au moment de se séparer, l’un des américains (le plus jeune) nous propose de nous joindre à eux pour déguster les deux bouteilles qu'il vient d’acheter… après tout nous sommes 5 :-)

Nous passons un agréable moment en leur compagnie, à tel point que nous renonçons à visiter Chandon pour poursuivre cet apéro improvisé.

ok_013

Deux heures plus tard, il nous faut malgré tout les quitter, car ce n’est pas tout mais nous avons une voiture à rendre (le soir, nous prenons un bus pour Salta).

Et c’est là, juste au moment de partir, après de chaleureuses embrassades, que le jeune américain nous tend sa carte de visite pour que l’on puisse rester en contact. Mesdames est messieurs, sachez que nous venions de passer cette après midi avec le premier secrétaire de l’ambassade des Etats-Unis au Chili… ouais, rien que ça !

Voilà, nous n’avons qu’une chose à dire ; nous n’avons pas les mêmes valeurs ;-)