30 juin 2011

La Paz

Arriver à La Paz après Sucre, c’est comme découvrir Katmandu dans un futur qui aurait mal tourné. Dans la plus haute capitale du monde, il fait un froid de canard dans un bordel permanent ; bruit, poussière, agitation...

La_Paz_198

Bon, c’est peut être un peu exagéré… un peu :-) Mais il faut bien avouer que de prime abord, nous n’avons pas aimé La Paz et que contrairement à Sucre ou Potosi, il faut creuser un peu pour trouver les bons côtés de ce monstre urbain.

Installés dans une cuve, à La Paz, les pauvres vivent en haut (max 4000 m) et les riches vivent en bas (min 3200 m). Cette particularité est due à l’altitude d’une part (et donc au froid) et à l’inconfort d’autre part. Imaginez venir faire vos courses en centre ville et transporter vos sacs dans des pentes-plus-pentues-tu-meurs.

La_Paz_011 La_Paz_216

Dans le bas (où nous sommes installés, bien évidemment ;-) le logement n’est pas d’un bon rapport qualité-prix, comparé à ce que nous avons vu ailleurs en Bolivie. Quant à la nourriture, on ne peut certainement pas parler de point fort !

Ajoutez à cela tous les inconvénients classiques d’une capitale : individualisme, foule, pollution (x3 puisque nous sommes en Bolivie)… la queue du Mickey !

La_Paz_044

La_Paz_213 La_Paz_007

La_Paz_042

La_Paz_050

La_Paz_002

La_Paz_040

La_Paz_046

La_Paz_163

Maïté

Et puis, finalement, à partir du deuxième jour,on s'habitue. La Paz, en cherchant bien, a aussi de bons côtés.

Bien sûr, il y a les boutiques pour faire le plein de souvenirs. En effet, tout le monde s'accorde à dire que tout est moins cher à La Paz (pas toujours vrai). On s’en sort avec une dizaine de kilos supplémentaires impossibles à trimballer le reste du voyage. Alors on réitère l’expérience de l’envoi de colis. On passe par la poste du pays cette fois-ci, pas par FEDEX ! Eh bien figurez-vous que tout cela est très organisé et soigné. Notre gros sac de 12 kilos est emballé dans une sorte de sac à gravas, lui-même cousu main. La dame qui s’occupe de nous nous tient par la main, nous indique tout bien comme il faut. Le colis devrait arriver dans 2 semaines 1 mois et demi ?  

Il y a aussi quelques musées, dont celui de la feuille de coca, strictement interdite sur le territoire français et mâchée ou infusée à longueur de journée par les Sud-Américains. Le musée est situé dans une jolie impasse pavée, et grâce au livret en français fourni à l’entrée, on y apprend beaucoup de choses. (Clic ICI pour en savoir plus)

La_Paz_016

Finalement, La Paz abrite quand même quelques endroits sympas. L’animation ambiante ne présage pas forcément le chaos, parlons plutôt de bordel organisé. Les cholitas occupent des stands de produits de nécessité, décor permanent des villes boliviennes.

La_Paz_036

Toujours occupées à tricoter

Truc surprenant, le dimanche soir, il est possible d’assister à des matchs de catch de cholitas ! Tous les jours, la ville regorge de marchés spécialisés ; fruits/légumes - pains – tout pour la couture – électronique – ustensiles de cuisine - marché aux sorcières où le fœtus de Lama est un produit phare…

La_Paz_013

Aussi, à 70 km de La Paz, on trouve le site de Tiwanaku, avec sa porte du Soleil rendue célèbre par la BD "Tintin chez les Incas" (clic ICI pour en savoir plus).

La_Paz_057

La_Paz_060

La_Paz_065

La_Paz_071

La_Paz_076

La_Paz_075

La_Paz_081

La_Paz_083

La_Paz_098

La_Paz_095

La_Paz_094

La_Paz_096

La_Paz_088

La_Paz_140

La_Paz_102

La_Paz_115 La_Paz_116

La_Paz_123

La_Paz_143

La_Paz_126

La_Paz_132

Par hasard, dans une rue de La Paz, nous avons croisé Tanguy et Gabriel (rencontrés à notre arrivée en Argentine)

Enfin, la porte du soleil, cette star:

La_Paz_110

face

La_Paz_107

pile

N’oublions pas non plus la célèbrissime « route de la mort », la plus dangereuse au monde que l’on peut aujourd’hui emprunter à vélo, en passant par une des nombreuses agences de La Paz. Les 3 garçons s’y sont collés en admettant à la fin que la route est réellement dangereuse. 4 personnes sur le groupe de 12 sont tombées, dont Yann. Rien de grave, ils ont eu plus de chance que la Japonaise tombée dans le ravin... la semaine d'avant !

Il fallait être concentré, donc il y a peu de photos mais voici de quoi vous faire une idée :

La_Paz_176

La_Paz_177

La_Paz_183

Prochaine étape Copacabana à quelques heures de bus de La Paz.

Posté par yannetsonia à 22:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur La Paz

    Quelle dépaysement toute cette foule!
    Et la route de la mort flippant plutôt!!
    bisous

    Posté par galou and co, 01 juillet 2011 à 17:59 | | Répondre
  • Froid dans le dos !!

    Il est courageux, Yann !! Moi, je ne l'aurais pas fait, la route de la mort !!! La seconde photo me donne le vertige rien qu'à la regarder !!! J'en ai froid dans le dos malgré la chaleur actuelle !! Pour le reste, effectivement, après les photos de Sucre, ça change !!! On imagine bien le "bordel organisé" dont vous parlez ! La foule, le bruit et la pollution en plus !!! Mais j'aime bien aussi.. La "vraie" vie, le résumé de tout le pays, comme le sont toutes les grandes villes le plus souvent !

    Posté par Dominique, 05 juillet 2011 à 13:12 | | Répondre
Nouveau commentaire